Slovaquie - Première édition d’un stage de formation d’instructeurs portant sur la lutte contre les engins explosifs improvisés (Counter IED Training « TRAIN THE TRAINER »)

Entre le 21 et le 25 septembre 2009, s’est déroulée la première édition d’un stage de lutte contre les engins explosifs (Counter-IED). Cette formation, conduite par l’officier coopérant militaire français (conseiller EOD des Forces Armées Slovaques), s’adressait principalement aux instructeurs du centre de pré-déploiement opérationnel de Martin. Elle a aussi regroupé des stagiaires en provenance du bataillon du génie de Sered, de l’armée de l’air, de la police militaire et d’unités mécanisées slovaques.

En effet, ce domaine spécifique de la lutte contre les engins explosifs improvisés (EEI) est devenu un enjeu majeur, surtout sur le théâtre afghan où les troupes de l’Alliance sont confrontées de manière permanente à la menace liée aux engins explosifs de toute nature. Cette lutte est devenue un effort commun et contribue directement à la protection des forces déployées. Elle est un outil aussi bien offensif que défensif.
Les spécialistes EOD (Explosive Ordnance Disposal) sont formés pour intervenir sur ces engins (« defeating the IED device ») en assurant la protection, la détection, la neutralisation et l’exploitation technique. Le personnel formé en matière de « Counter-IED » concourt, quant à lui, à désorganiser, voire démanteler les réseaux (« defeating the IED system ») qui utilisent ce type d’attaque dans le cadre d’un conflit asymétrique. Il est donc question de prévention et d’anticipation contre ce type d’attaques.

Le ministère de la Défense slovaque organise régulièrement des stages de pré-déploiement opérationnel pour ses unités désignées pour servir en opérations extérieures. En Afghanistan, la Slovaquie participe aux opérations en mettant à disposition des officiers au sein des structures de commandement mais aussi des unités dont la mission principale est la protection des forces. Depuis le début de cette année, une compagnie appartenant au bataillon du génie de Sered est déployée sur l’aéroport de Kandahar. Cette compagnie détient une capacité en matière de renforcement et de protection des infrastructures et des moyens de déminage mécanique. Les retours d’expérience récents ont montré que les savoir-faire de base, liés au « Counter-IED » qui contribue à accroitre le niveau de protection des troupes déployées, étaient indispensables.

Ainsi le stage, d’une durée de 5 jours, comportait les domaines de connaissances théoriques suivants :
-  les différents classes et types d’EEI rencontrés sur le théâtre afghan,
-  les différentes formes d’attaque par EEI,
-  les procédures techniques et tactiques face à cette menace dans les déplacements et les déploiements,
-  les principes généraux de la contre-mesure électronique face aux engins radiocommandés, son utilisation et ses limitations,
-  le cycle terrorisme et ses interactions avec le processus décisionnel mis en œuvre par nos troupes,
-  l’utilisation des opérations de fouilles militaires (Military Search Operation) dans le cadre du Counter-IED.

Cette formation comportait par ailleurs des exercices pratiques :
-  les techniques de fouille de personnel (masculin et féminin) et de véhicules mises en œuvre face à la menace liée aux EEI,
-  l’organisation générale d’un point de contrôle mobile (Mobile CP) et d’un point de contrôle de circulation sur un axe routier vital (MSR : Main Support Road) et les procédures spécifiques utilisées lors des ces contrôles,
-  la reconnaissance de routes à l’aide de patrouilles à pied en amont et en aval d’un point vulnérable sur un itinéraire (Checking Road Task) afin de détecter la présence de ligne électrique utilisée pour la mise à feu d’EEI (CW-IED : Command Wire IED).

L’ensemble des quinze stagiaires ont reçu en fin de stage un certificat de formation délivré par le centre de pré-déploiement opérationnel de Martin. Les stagiaires ont fait part de leur satisfaction et ont quitté le centre avec la certitude d’avoir appris de nouvelles procédures qui contribueront directement à la sécurité des militaires slovaques qui seront déployés sur le théâtre afghan.
L’officier coopérant militaire français a été remercié par le général de corps d’armée GAJDOŠ, adjoint du CEMA slovaque, pour son investissement personnel pour le développement de ce nouveau domaine de compétences au sein des forces armées slovaques.

Lieutenant-colonel Bruno CHARON

Officier Coopérant Militaire Technique, Bratislava – Slovaquie

Conseiller EOD des Forces Armées Slovaques.

PNG - 451.9 ko
L’officier coopérant français durant une leçon théorique en salle de cours
PNG - 513.3 ko
L’équipe "route" en reconnaissance en amont d’un point vulnérable
PNG - 602.2 ko
Simulation de la population locale à l’entrée d’un village au cours de l’exercice
PNG - 549.7 ko
Simulation d’un CW-IED (Command Wire IED) sur un itinéraire
PNG - 484.4 ko
Photo de groupe : l’instructeur et ses stagiaires

Dernière modification : 05/03/2010

Haut de page