Le tourisme de la mémoire en France (04/06/2014).

Verdun, Omaha Beach, Péronne, Caen, Oradour-sur-Glane... La France abrite 155 sites de mémoires sur l’ensemble de son territoire. La plupart de ces destinations ont récemment été adaptées aux touristes. 80% d’entre elles ont été ouvertes depuis 1980 et leur succès a été immédiat.

PNG
Omaha beach / © MAEDI / F. de La Mure

Selon une étude conjointe d’Atout France, l’agence de développement touristique de la France, et du ministère de la Défense, près de 6,2 millions de personnes se sont rendues sur ces sites en 2012, dont 45% d’étrangers.

Cinq pays composent 70% de cette fréquentation internationale : le Royaume-Uni (17%) ; l’Allemagne (16,5%), la Belgique (15,5%), les Pays-Bas (13,2%) et les États-Unis (8,1%).

Quatre zones géographiques accueillent une part importante des visiteurs épris d’histoire : le Grand Est (24%), le Grand ouest (24%), l’Ile-de-France (18%) et le Nord (15%).

PNG
Oradour-sur-Glane / © Présidence de la République/Laurent Blevennec

L’année 2014 devrait être marquée par un afflux encore plus important de touristes en raison du début des célébrations du Centenaire de la Première Guerre mondiale et du 70ème anniversaire du Débarquement de Normandie.

Le nombre de visiteurs des deux prochaines années promet également d’être significatif avec le centième anniversaire de plusieurs batailles emblématiques de la Première Guerre mondiale pour les pays du Commonwealth dont celle de la Somme, la plus meurtrière de toute la guerre, où la majorité des victimes étaient britanniques et allemandes.

Intégralité de cet article en pdf :

PDF - 452.4 ko
(PDF - 452.4 ko)

Dernière modification : 27/03/2015

Haut de page