Le Tourisme, un atout majeur pour la France.

La France est la première destination touristique du monde et le tourisme constitue un secteur clé de son économie. Il représente plus de 7% du PIB et deux millions d’emplois directs et indirects. Pour autant, la filière doit s’adapter pour faire face à la concurrence des autres pays et capter l’augmentation du flux touristique mondial. Celui-ci doit doubler d’ici à vingt ans, passant de 980 millions à 1,8 milliard de visiteurs internationaux annuels.

JPEG
Basse-Normandie : Mont-Saint-Michel.

Première destination mondiale avec 83 millions de touristes étrangers, la France est seulement troisième pour ce qui est des recettes. Un enjeu majeur consiste donc à renforcer l’offre touristique pour améliorer l’attractivité de la France, et ainsi devenir la première destination touristique mondiale en termes de touristes et de revenus.

Le 19 juin 2014 a eu lieu la clôture des "Assises du tourisme" au Centre de conférence du Quai d’Orsay en présence des ministres des Affaires étrangères et du Développement international, de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, et des secrétaires d’Etat chargées du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger et du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire.

JPEG
Picardie : château de Chantilly (Oise).

Plusieurs mesures ont été annoncées à cette occasion :

  • Une offre de qualité et diversifiée. Elle passe par la constitution de 5 pôles d’excellence (dont la gastronomie, les sports et la montagne, l’écotourisme, les savoirs faires et le tourisme urbain). Les grandes destinations seront encouragées à se structurer autour d’une marque lisible à l’international contractualisée par des "contrats de destination". Les petits territoires pourront également se porter candidats aux "contrats territoriaux d’excellence touristique".
  • Une amélioration de l’accueil des touristes. Ceci implique des mesures dans les aéroports, dans les gares (notamment la gare du Nord à Paris), la mise en place de la liaison « Charles de Gaulle Express » entre Paris et Roissy avec début des travaux en 2017, ainsi que des mesures d’assouplissement dans les procédures de délivrance des visas. Le Plan Qualité Tourisme sera encouragé avec un colloque organisé à la rentrée. La sécurité des touristes et l’amélioration de la signalétique seront également des priorités.
  • Des actions pour développer le numérique. Par exemple le wifi gratuite dans les aéroports ou encore le développement d’applications innovantes au bénéfice de l’information des touristes.
  • L’amélioration de la formation des professionnels. Ceci passe notamment par la création d’un bac technologique Hôtellerie-Restauration, par la formation des saisonniers et par la formation à la maîtrise des langues étrangères.
  • Des efforts intensifiés pour rendre les vacances accessibles à un large public. Un fonds de 75 millions d’euros est désormais utilisable pour rénover le patrimoine touristique accessible aux ménages à revenus modestes ; un portail Internet sera mis en place en 2014 par l’Agence nationale des chèques vacances qui aidera les ménages modestes à préparer leur premier départ en vacances.

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 25/07/2014

Haut de page