La double croix blanche pour M. Roger Naël

Roger Naël, 92 ans, s’est vu remettre par S. Exc. M. Igor Slobodník, Ambassadeur de la République Slovaque en France, au nom du Président slovaque M. Andrej Kiska, l’insigne de la double croix blanche, IIIe classe, à titre militaire, la plus haute distinction slovaque décernés aux étrangers.

JPEG

(Photo : ministère des affaires étrangères de la République slovaque)

M. Naël a également été fait citoyen d’honneur de la ville de Strečno. M. Dušan Štadáni, maire de la petite commune slovaque sur les bords du Vah dans le nord de la Slovaquie, a fait spécialement le déplacement jusqu’en Bretagne pour remettre personnellement le diplôme à l’ancien partisan français.

Roger Naël a été récompensé par les autorités slovaques pour la lutte qu’il a menée contre le nazisme et pour les liens qu’il a entretenus avec la commune de Strečno.

La cérémonie solennelle s’est tenue mercredi 20 septembre à Malestroit, où vit l’ancien évadé et plus jeune combattant et résistant français ayant pris part aux combats du soulèvement national slovaque en 1944.

M. Alain Soubigou, Maître de conférences en histoire de l’Europe centrale contemporaine à l’Université de la Sorbonne PARIS I, spécialiste de la participation française au Soulèvement national slovaque, était également présent à cette cérémonie.

JPEG

(Photo : ministère des affaires étrangères de la République slovaque)

Les Français dans le Soulèvement national slovaque

C’est dans le défilé de Strečno que les Français du bataillon Foch, sous le commandement du capitaine Georges Barazer de Lannurien, ont combattu, aux côtés de leurs frères d’armes slovaques, du 30 août 1944 au 4 septembre 1944 pour retarder l’avance des troupes allemandes vers Banská Bystrica.

Au total, près de 200 Français, anciens militaires évadés des camps de prisonniers en Autriche et en Hongrie, et civils enrôlés dans le STO et travaillant dans des usines d’armements en territoire slovaque, ont pris part à cette insurrection, puis ont mené des actions de harcèlement jusqu’à la libération de la Slovaquie par les troupes russes. 56 y ont perdu la vie et 45 ont été blessés.

Un monument du souvenir se dresse sur une petite colline aux abords de la commune de Strečno à la mémoire des combattants français morts en Slovaquie. 24 d’entre eux ont été enterrés dans la crypte sous le monument.

Dernière modification : 21/09/2017

Haut de page