La France et l’économie sociale et solidaire.

Le projet de loi pour l’économie sociale et solidaire, actuellement examiné par le Parlement, met sous les feux de la rampe un secteur au poids considérable qui apporte des réponses crédibles aux circuits économiques traditionnels.
BMP - 381.3 ko

L’économie sociale et solidaire est constituée d’une myriade d’organismes diversifiés : on y trouve des associations, des mutuelles, des coopératives, des fondations, des structures d’insertion… Le secteur est cependant caractérisé par ses modes de fonctionnement : gestion et gouvernance en commun ; limitation des profits au nom d’objectifs sociaux, de solidarité et de coopération ; absence de spéculation sur les parts sociales de l’entreprise.

Apparue au XIXème siècle, elle est demeurée jusque dans les années 60 dans la tradition de l’économie sociale associative. Elle s’est ensuite transformée dans les années 70, avec la volonté de lutter contre les inégalités et pour la protection de l’environnement, s’enrichissant du développement d’activités « solidaires » en direction des publics vulnérables et des territoires délaissés.

Lire la suite :

PDF - 97.2 ko
(PDF - 97.2 ko)

Dernière modification : 27/09/2017

Haut de page